Attention aux effets de mode
09 août, 2013

Cet article démontre que le port de vêtements de contention pendant les compétitions doit être encadré par des professionnels (kinésithérapeutes, médecins) et que leur utilisation prolongée pendant l’effort pourrait être contre-productive. Ne vous fiez donc pas aux étiquettes ou aux effets publicitaires… si vous avez un doute, adressez-vous à votre médecin.

Tiré de l’article de A. Calder, Faculty of Science, Health, Education & Engineering, Directeur FIT en charge du développement du Touch (voir l’article original ci-dessous).

Vêtements de contention et de récupération

 Ces dernières années, les vêtements de contention à l’usage des sportifs sont à la mode et utilisés pour réduire les blessures, augmenter les performances et améliorer la récupération des athlètes. L’encadrement sportif a donc commencé à utiliser ces vêtements de contention pour aider leurs athlètes à récupérer après un événement. 

 Vêtements de sport vs vêtements compressifs cliniques

Il existe des différences significatives au niveau des pressions de contention entre les vêtements cliniques prescrits par les kinésithérapeutes ou les docteurs et les vêtements de sport commerciaux vendus dans les magasins. Les vêtements médicaux ont une plus grande compression confirmée par une classification qui tient compte de la sémiologie clinique tandis que les vêtements de sport sont moins compressant de sorte qu’ils sont classés seulement comme «légèrement thérapeutique». Pour plus d’efficacité, les deux types de vêtements doivent être adaptés à la taille et la forme du corps ou la partie du corps qui doit être couverte. Des mesures spécifiques doivent être conduites par des médecins ou kinésithérapeutes en fonction des besoins individuels.

 Pourquoi ils fonctionnent

Les bénéfices déclarés des vêtements de contention sont presque identiques aux avantages de la récupération accélérée reconnus pour l’hydrothérapie tels que les piscines et les spas. Les pressions hydrostatiques jouent un rôle similaire à celui des vêtements de contention sachant que les pressions mesurées dans les deux cas  améliorent la circulation sanguine vers le cœur.

 Les résultats des recherches

Des recherches récentes indiquent que les vêtements de sport de contention peuvent réduire des œdèmes (gonflements) dans les muscles et les articulations après les exercices, réduire les sensations des douleurs musculaires après l’effort et favoriser la récupération des blessures au niveau des tissus mous. Les athlètes disent se sentir moins fatigués quand ils utilisent des collants ou des chaussettes de contention après l’entraînement ou un match. Il est à noter également une amélioration des indicateurs biochimiques de la fatigue musculaire et de lésions musculaires par rapport à la récupération passive. Cependant, il n’existe aucune preuve que le port de ces vêtements lors de l’entraînement ou de la compétition améliore les performances. En fait, une étude affirme qu’une contention externe peut réduire le flux sanguin vers les muscles qui travaillent si les pressions de compression sont plus grandes que ce qui est nécessaire, ce qui la rendrait contre-productive pour la récupération.

 Les applications pratiques

 En récupération ou durant un effort

Une combinaison de techniques d’hydrothérapie comme une séance courte de piscine, suivie par l’utilisation de vêtements de contention sont recommandées pour les athlètes qui ont un rôle physiquement exigeant pendant des entraînements et des matches. Des chaussettes ou des collants de contention de la jambe peuvent être portés à la suite d’un effort pendant plusieurs heures, ou même pour dormir dans la nuit après un match. Rester debout ou marcher sur des surfaces dures ou du sable, pendant de longues périodes peut également laisser une sensation de fatigue et les jambes lourdes.

 Hydrothérapie vs Compression pour la récupération

L’avantage des vêtements de contention par rapport à l’hydrothérapie réside dans la portabilité et la disponibilité de ceux-ci, sachant qu’alors les athlètes peuvent avoir facilement accès à leur propre outil de récupération n’importe où et n’importe quand. Cependant, comme les vêtements de contention ne présentent aucun avantage en termes de performance lors de l’entraînement ou les matches, leur utilisation devrait être limitée à la récupération après-match. La durabilité de compression de ces vêtements est limitée et se détériore avec une constante utilisation.

Résumé: L’utilisation de chaussettes et collants de contention n’est plus limitée à des situations cliniques et le transport aérien, et comme les vêtements de contention, elles font souvent partie des routines d’exercice de récupération après effort pour les athlètes.

_________________________________________________________________________

 Original de l’article de Angela Calder, FIT Director en charge du Développement du Touch

 Compressive Clothing and Recovery

 In recent years compressive sports clothes have become fashionable as a means to reduce injuries, benefit performance and enhance the recovery of athletes.  Officials are also starting to use compressive clothes to help their recovery post event.

Sports Clothes v Clinical Compressive Garments

There are significant differences in compressive pressures between the clinical garments prescribed by physiotherapists and the commercial sports clothes sold in shops.  Medical garments have greater compression reflecting their different therapeutic grades whereas sports garments are less compressive so they are classified as “mildly therapeutic” only.  For greatest benefit both types of garments should be tailored to fit the size and shape of the limb or body part to be covered.  Specific measurements and compressive grades to suit individual needs are best identified by a physiotherapist.

Why they work

The reported benefits of compressive garments are almost identical to the accelerated recovery advantages reported for hydrotherapies such as pools and spas.  Hydrostatic pressures perform a similar role to tailored compression garments as the pressures for both enhance blood flow towards the heart.

Research findings

Recent research indicates that compressive sports clothes can reduce post exercise oedema (swelling) in muscles and joints, reduce sensations of post exercise muscle soreness and aid the recovery of soft tissue injuries. Athletes report feeling less fatigued when they use compressive tights or socks after training or a game.  There is also an enhanced clearance of the biochemical indicators of muscle fatigue and muscle damage compared to passive recovery. However there is no evidence that wearing such garments during training or competition improves performance.  In fact one study claims external compression can reduce blood flow to working muscles if compressive pressures are greater than is necessary so this would be counterproductive for recovery

 Practical applications

Post training or event – A combination of hydrotherapy techniques such as a light pool session, followed by the use of compressive garments, is recommended for those officials who have physically demanding roles in training and matches.  Compressive socks or full leg tights can be worn afterwards for several hours, or even for sleeping in on the night after a match.  Standing or walking on hard surfaces or sand, for long periods can leave legs feeling tired and heavy.  

Hydrotherapy v Compression for Recovery

The advantage of compressive garments over hydrotherapies lies in the latter’s portability and availability as officials can have ready access to their own recovery tool anywhere and anytime.  However as compressive garments offer no benefit during training and performance their use should be restricted to post training.  The compressive durability of these garments is limited and will deteriorate with constant use capabilities.

Summary: The use of compressive socks and tights is no longer limited to clinical situations and air travel, as compressive garments frequently form part of the post exercise recovery routines of athletes and officials.

Nos partenaires