Premiers pas du groupe mixte en direction du Pays de Galles 2014
23 mars, 2014


 

 Pour le premier stage de sélection nationale 2014 du groupe mixte, les candidats et candidates ont convergé vers Grenoble en provenance de toute la France, et même de toute l’Europe… Les Isérois ont accueilli chez eux leurs coéquipiers pour de joyeuses retrouvailles et une nuit de repos avant le coup d’envoi des festivités tôt le samedi matin.

Après un accueil et un petit discours des coachs, l’échauffement a permis de terminer de déneiger le terrain de Saint Martin d’Uriage, niché au creux des montagnes, et bénéficiant d’une vue toujours aussi époustouflante. Au programme ateliers attaques/ défenses par petits groupes avec les précieux conseils de John Singh, sélectionneur national australien, qui n’a pas manqué de relever les manquements individuels et collectifs de ce groupe.

Après un déjeuner vite avalé, retour sur le terrain synthétique pour mettre en application les suggestions de John Singh et rectifier les défauts les plus flagrants. Le travail s’est effectué cette fois-ci avec une séparation des effectifs Open et Sénior, afin de créer des repères de jeu et préparer l’opposition entre jeunes et moins jeunes de la fin d’après-midi. Les efforts intensifs de la journée commençaient à se faire sentir, surtout pour les Séniors, mais la motivation de garder la tête haute face aux Open au physique plus vif transcendait les courbatures. Et l’opposition fut de qualité, si bien que notre arbitre et président Sébastien sifflait la fin du temps règlementaire sur une égalité parfaite. S’ensuivit un drop off au cours duquel les Séniors marquèrent dès la première possession. C’est au terme d’une défense acharnée qu’un ballon tombé consacra la victoire des anciens, le sourire aux lèvres.

Après un débriefing et une bonne douche, retour à la salle polyvalente pour partager un bon repas, suivi d’une série d’animations opposant une nouvelle fois les Séniors aux Open. Deviner les joueurs et joueuses se cachant derrière les photos d’enfance ne fut pas toujours chose facile, et il y a même eu des confusions entre les petits garçons et les petites filles… L’épreuve suivante testait la culture générale du touch français depuis sa création jusqu’à ce jour. C’est donc naturellement que l’ancienneté des Séniors a eu raison de la fougue des Open au total de points. Mais la soirée ne devait pas s’arrêter là car nous avions prévu un défi tout particulier pour notre coach Julien, en fêtant son anniversaire et celui de Juliette avec un jour d’avance. Dessiner un genou en coupe après avoir tourné dix tours autour d’une chaise n’est pas chose facile, mais en dépit du résultat approximatif nous avons décidé de lui remettre son cadeau et de profiter tous ensemble du mousseux et des bonbons.

Le réveil du dimanche matin faisait grincer des dents les effectifs, surtout que chacun pensait déjà au bip test qui l’attendait dès le début de la séance. C’est avec beaucoup de sérieux que les joueurs et joueuses se sont attaqués à leur challenge individuel. Et au fur et à mesure de l’accélération des bips, les coureurs et coureuses arrivés au bout de leurs limites venaient grossir les rangs des supporteurs pour les courageux qui continuaient à se dépasser. Mais ce test n’était qu’un avant-goût de la journée, et les groupes se sont reformés pour une nouvelle séance de travail technique et de mise en place de combinaisons.

Le stage allait se terminer sur une nouvelle opposition entre les anciens et les jeunes, sur grand terrain. Et les premiers surpris de la tournure des évènements furent les Séniors, qui s’attendaient à être dépassés par la vitesse et la récupération plus efficace des Open, pourtant, lors de la fin du match au cours duquel les deux équipes ont montré de belles choses, l’expérience a dominé la vivacité sur un score de 7 à 5. C’est lors du drop off que la balance a penché vers les jeunes et leurs jambes de feu s’engouffrant dans les nouveaux espaces libérés par l’effectif amoindri.

Après un dernier débriefing, c’est épuisés et ravis que les joueurs et joueuses du groupe mixte sont rentrés chez eux, des étoiles de Swansea dans les yeux…

Nos partenaires